Accueil Handicap

Procédure d'accueil des personnes en situation de handicap (P.S.H)

Contexte

Concernant l’accueil handicap, CERER fait tout ce qui est en son pouvoir pour pouvoir accueillir des stagiaires en situation de handicap conformément à la politique régionale de formation des personne handicapées. Cette politique s’inscrit dans le cadre de la loi handicap du 11 février 2005 qui pose les principes d’accessibilité des personnes en situation de handicap à la vie en société ainsi que dans celui de la loi formation du 5 mars 2014.

En effet, l’objectif est de favoriser l’accueil des personnes handicapées en milieu ordinaire de formation, afin d‘élever leur niveau de qualification et d’adapter leurs compétences en vue d’une insertion professionnelle durable.

Suivant le principe de non-discrimination inscrit dans la constitution, les candidats en situation de handicap bénéficient désormais des mêmes conditions d’entrées (prérequis, statut, etc…) et de traitement que les autres personnes en formation. Toutefois, ce principe ne suffisant pas toujours à garantir une réalisation satisfaisante des parcours, des aides spécifiques de l’Agefiph peuvent au cas par cas être proposées aux bénéficiaires en situation de formation afin de compenser les difficultés liées au handicap ainsi que de rétablir l’égalité des droits et des chances dans la réussite du parcours vers l’insertion professionnelle.

Définition du Handicap

La loi du 11 février 2005 définit pour la première fois la notion de handicap :
« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »
Handicap moteur
Handicap Moteur
Logo handicap auditif
Handicap Auditif
Handicap visuel
Handicap visuel

Ce handicap est caractérisé par la limitation de certaines fonctions physiques d’un individu.

Il recouvre l’ensemble des troubles (par exemple les troubles de la dextérité, la paralysie, …) pouvant entraîner une atteinte partielle ou totale de la motricité, notamment des membres supérieurs et/ou inférieurs (difficultés pour se déplacer, conserver ou changer une position, prendre et manipuler, effectuer certains gestes).

Il peut survenir à la suite d’un accident, d’une maladie ou bien suite à des complications génétiques.

Il peut notamment entraîner des incapacités à se déplacer, bouger (plus précisément conserver ou changer de position), écrire, attraper, manipuler, se fatiguer, etc…

 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficultés d’accès aux locaux, aux salles de classe, etc…
  • Difficulté d’intégration au collectif, notamment avec les autres apprenants
  • Fatigabilité
  • Résistance aux changements ou aux modifications de l’environnement (passage dans autre salle pour cas pratique, etc…)
  • Manque d’autonomie
  • Etc…

Il s’agit d’une dégradation de l’audition entraînant essentiellement une diminution ou une perte des capacités auditives, qui a des conséquences sur l’ensemble des échanges de la vie quotidienne.

Cette déficience comporte plusieurs degrés :

  • Déficience légère avec les sons faibles qui ne sont plus perçus.
  • Déficience moyenne avec de nombreux sons de l’environnement sonore qui sont difficilement perçus.
  • Déficience sévère avec de nombreux sons de l’environnement qui ne sont plus perçus.
  • Déficience auditive profonde avec la totalité des sons de l’environnement sonore qui ne sont plus perçus.

 

 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficultés à parler
  • Fatigabilité (si l’environnement est bruyant, s’il est nécessaire de lire sur les lèvres, etc…)
  • Difficultés à s’intégrer au collectif
  • Difficultés d’accessibilité à la communication sonore (travaux en groupe, alarme, etc…)
  • Difficultés d’accessibilité au savoir et à l’information, y compris informelle
  • Etc…

La déficience visuelle est multiforme.          On peut classer les personnes handicapées visuelles en 4 groupes en fonction de la sévérité de leur déficience visuelle :

  • Les aveugles (environs 3,5%) avec une vision nulle
  • Les malvoyants profonds (environs 8,5%) avec une vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes
  • Les malvoyants moyens (environs 55%) avec une incapacité visuelle sévère en vision de loin (beaucoup de difficultés à reconnaître un visage à quatre mètres) ou en vision de près (beaucoup de difficultés à lire et écrire)
  • Les malvoyants légers (environs 33%) qui n’ont pas d’incapacités visuelles sévères en vision de loin ou de près.

 

 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficulté d’accès aux locaux, aux salles de classe, etc…
  • Difficulté d’intégration au collectif
  • Difficulté d’accessibilité au savoir et à l’information, y compris informelle
  • Difficultés pour exploiter les supports papier et écrire
  • Difficultés pour utiliser les outils en tout ou en partie visuels (tableau, ordinateur, etc…)
  • Manque d’autonomie
  • Etc…
Handicap cognitif
Handicap Cognitif
Handicap mental
Handicap Mental
Handicap Psychique
Handicap Psychique

Cela désigne les pathologies caractérisées par un ensemble de signes cliniques susceptibles d’affecter les processus sous-jacents de la mémoire, du raisonnement, de la compréhension et du jugement.

Les troubles cognitifs se caractérisent par leur degré de gravité variable ainsi que par la multiplicité de leurs causes. Ils peuvent exister comme symptômes dans certains troubles mentaux (psychoses, troubles de l’humeur, troubles anxieux), mais ils sont avant tout synonymes de lésions cérébrales.

On les retrouve ainsi à des degrés divers dans les maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer ou de Parkinson…), ainsi qu’en cas de traumatisme crânien avec atteinte cérébrale.

 

 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficulté d’intégration au collectif
  • Difficulté d’accessibilité au savoir et à l’information
  • Difficultés à s’adapter et à gérer les imprévus
  • Manque d’autonomie
  • Difficultés à retenir les consignes et à exécuter les gestes
  • Difficultés à s’organiser
  • Difficultés à lire, décoder des textes, etc… (troubles DYS par exemple)
  • Etc…

Les personnes atteintes d’un handicap mental présentent des capacités intellectuelles significativement inférieures à la moyenne. Dans la plupart des cas, une anomalie génétique est en cause, toutefois beaucoup de retards mentaux ont des origines inconnues, ou conséquemment à un évènement médical précoce ou à une autre perturbation de développement du cerveau (anomalie génétique, accident cérébral, etc…).

Ce handicap est caractérisé par des difficultés à comprendre et une limitation dans la rapidité des fonctions mentales et cognitives, ainsi qu’une stabilité dans la manifestation des symptômes. Il peut être accompagné d’autres troubles moteurs, sensoriels ou psychiques plus ou moins sévères.

 
 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficulté d’intégration au collectif
  • Difficulté à se concentrer et à retenir les consignes
  • Difficultés à s’orienter dans l’espace et à se déplacer
  • Manque d’autonomie
  • Difficultés de mémorisation
  • Difficultés à s’organiser
  • Etc…
 
 

Le handicap psychique se définit par l’atteinte d’une pathologie mentale entraînant des troubles mentaux, affectifs et émotionnels, c’est à dire une perturbation dans la personnalité.

Ces troubles mentaux n’ont néamoins pas de conséquences sur les fonctions intellectuelles qui sont préservées et peuvent évoluer de manière satisfaisante.

Les psychoses, la dépression, les névroses, les troubles bipolaires et les dépendances sont qualifiées de handicaps psychiques.

 

 

 

 

 

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficulté à communiquer
  • Difficulté à se concentrer et à retenir les consignes
  • Difficultés à s’adapter et organiser son travail
  • Manque d’autonomie
  • Difficultés à repérer les codes sociaux et à s’intégrer
  • Etc…
Maladie invalidante
Maladie invalidante

La maladie invalidante est un état pathologique appelé à durer, ayant d’ailleurs un retentissement sur la vie quotidienne. Elle se caractérise notamment par un caractère chronique, par une fatigabilité ou encore par la nécessité de s’inscrire dans un parcours de soins.

Il peut s’agir, par exemple, de déficience cardiaque, de diabète, de cancer, d’hépatite, d’asthme, d’épilepsie, de sclérose en plaques, d’allergie, de VIH, etc…

Les incidences potentielles en formation :

  • Difficulté à s’intégrer au collectif
  • Fatigabilité
  • Difficultés à se déplacer
  • Etc…

Accueil handicap chez CERER

plus
plus
plus
plus

Notre centre s’engage à accueillir dans ses formations, dans la mesure où cela est possible, le public ci-dessus défini comme éligible, sans discrimination.

Toute personne en situation de handicap souhaitant suivre une formation est invitée à faire connaître les besoins spécifiques liés à son handicap au moment de son inscription.

CERER prend en compte les demandes d'adaptation et de mise en œuvre d'une formation pour une situation de handicap, à condition que celle-ci lui a été signalée minimum 1 mois avant le début de ladite formation (voir le Tableau des compensations handicap)

Nous sommes également près à recourir à un réseau de professionnels spécialisés dans l’adaptation du handicap dans le monde du travail. (voir la liste en fin de document)

Anticipation des aménagements et des compensations

Les quatre grands types d’adaptations pédagogiques que nous pouvons mettre en place :

Les rythmes
  • Rythme sur la journée, la semaine, la totalité de la formation
  • Prise en compte du besoin de pauses
  • Gestion des absences
Contenus, supports, méthodologie, outils
  • Accessibilité des supports en version numérique et en version papier, adaptable selon le cas
  • Choix des méthodes adaptées aux capacités des stagiaires
Évaluation
  • Accessibilité des supports d’évaluation et adaptabilité selon le cas
  • Adaptation du temps d’évaluation
Environnement matériel et social
  • Accessibilité des locaux 
  • Matériel adapté
  • Equipe/groupe sensibilisé

Organisation du suivi du stagiaire durant la formation

La mise en place d’un suivi du stagiaire handicapé au cours de formation permet :


o D’anticiper d’éventuelles difficultés pour la finalisation de la formation

o D’éviter toute rupture de formation

o D’assurer le bon déroulement et les ajustements éventuels des aménagements ou moyen de compensation mis en place

Contact du réseau de professionnels

Cap Emploi

Depuis le 1er janvier 2018, et conformément à l’article 101 de la loi travail du 8 août 2016, les missions de maintien dans l’emploi ont été intégrées au sein des Organismes de Placement Spécialisés dénommés Cap emploi.

Leur objectif est d’améliorer l’accès ou le retour à l’emploi de tous les demandeurs d’emploi en situation de handicap ainsi que de les accompagner vers une insertion durable et de qualité.

Ils accompagnent d’ailleurs les demandeurs d’emploi en situation de handicap, dans le cadre d’une co-traitance avec France travail, ainsi que les personnes handicapées en emploi essentiellement lorsque le handicap constitue le frein principal au maintien dans l’emploi ou semblablement à l’évolution professionnelle.

Cap emploi 84 :
72 route de Montfavet – 84000 Avignon
Téléphone : 04 90 13 99 99
Mail : contact@capemploi84.fr

La région

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle consolide le rôle des régions en matière de formation et d’orientation professionnelle. Elle réaffirme le rôle des régions chargées « dans le cadre du service public régional de la formation professionnelle […] de l’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes handicapées ».

Conformément à ce cadre, la région en matière de handicap définit et met en œuvre un programme régional d’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes handicapées, en concertation avec l’Etat, le service public de l’emploi, l’Agefiph, le FIPHFP, les organisations syndicales ainsi que les associations représentatives des personnes handicapées.

Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur :

Hôtel de région
27 place Jules Guesde – 13481 Marseille Cedex 20
Téléphone : 04 91 57 50 57

France Travail et Missions locales

France Travail et les missions locales concourent également à l’accompagnement des personnes en situation de handicap vers l’emploi.

France Travail accompagne semblablement l’ensemble des demandeurs d’emploi. Les demandeurs d’emploi en situation de handicap doivent tous s’inscrire à France Travail. C’est ensuite France Travail qui affecte le suivi de certains demandeurs d’emploi en situation de handicap à Cap emploi (selon des critères définis au niveau national et local).

Contact : se rapprocher de l’agence France Travail la plus proche de son domicile.

Les missions locales accompagnent plutôt les jeunes de moins de 26 ans, dorénavant sortis du milieu scolaire. Des jeunes demandeurs d’emploi en situation de handicap peuvent donc faire partie du public suivi par les missions locales.

MLJ Haut Vaucluse :
Av. Jean Moulin – 84500 Bollène
Téléphone : 04 90 30 36 40

Agefiph

Créée par la loi de 1987 et confortée dans son rôle par la loi du 11 février 2005 en faveur de l’égalité des droits et des chances, l’Agefiph a pour mission de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes handicapées notamment dans les entreprises privées et globalement en milieu ordinaire de travail.

Dans cet esprit, l’Agefiph collecte et gère les contributions des entreprises soumises à l’obligation d’emploi de 6%.

Elle propose également une offre d’interventions composée de services, de prestations ainsi que d’aides destinés :

  • Aux personnes en situation de handicap bénéficiaires de l’obligation d’emploi (titulaires d’une RQTH, d’une pension d’invalidité, quelle que soit sa catégorie, d’un taux d’IPP supérieur ou égal à 10 %, d’une carte d’invalidité ou d’une allocation adulte handicapé ou ayant déposé un dossier a la MDPH).
  • Aux entreprises privées, quel que soit leur taille (financée par les contributions des entreprises de 20 salariés et plus soumises à l’obligation d’emploi, l’offre d’interventions est mobilisable pour toutes les entreprises privées sans condition de taille).

Agefiph Région SUD – PACA :
B1, Arteparc de Bachasson, Rue de la Carrière de Bachasson – 13590 Meyreuil
Téléphone : 0 800 11 10 09

Référent Handicap CERER

CONTACTEZ-NOUS

Une question concernant l’accès à nos formations pour les personnes en situation de handicap ? 

Contactez notre équipe et notre référent handicap Mr Gaëtan ALEN

Contactez CERER